header banner
Default

Techniques pour établir un jardin exotique à la maison


Comment créer un jardin exotique chez soi ?

VIDEO: Le jardin exotique
Juste Fais-le

Depuis les grandes explorations du XVIIIe siècle et l’attirance pour la botanique, les plantes tropicales se sont développées et acclimatées en Europe. Parmi ces végétaux, certaines espèces rares sont conservées dans les plus belles serres à Paris, comme celle du Jardin des Plantes construite en 1836. Si les cinq zones distinctes retracent l’histoire de l’évolution des plantes, la serre des forêts tropicales humides (ancien jardin d’hiver) est particulièrement remarquable à observer pour créer un jardin exotique, que l’on soit jardinier amateur ou paysagiste. Sous nos climats et dans les régions plus tempérées, la végétation luxuriante composée de palmiers, de bambous a le vent en poupe aussi bien que les espèces plus sèches de cactées et de plantes exotiques.

Conçue par l’agence slovaque NOIZ architekti, la villa Tulum est une maison contemporaine écodurable sur la péninsule du Yucatán au Mexique. La végétation locale luxuriante fait corps avec l’architecture qui occupe le terrain. Les architectes en charge de ce projet ont créé un habitat moderne qui s'éloigne de l'architecture vernaculaire de la région, tout en respectant le climat, les méthodes artisanales et les traditions de construction locales.© Pol Rodriguez

Qu’est-ce qu’un jardin exotique ?

Créer et entretenir un jardin exotique est une affaire de climat et de terrain, qui se dessine soit dans une ambiance aride et sèche, comme celui de Monaco, soit dans une ambiance tropicale et humide, comme la Bambouseraie d’Anduze. Si de nombreuses plantes importées s’épanouissent aisément sous différents climats, elles recomposent aussi des paysages uniques, provenant de milieux naturels spécifiques dans la préservation de la biodiversité. Souvent, les deux familles de plantes observées dans les plus beaux jardins exotiques de France cohabitent très bien ensemble, à condition de les placer au bon endroit. Le jardin botanique de Roscoff en Bretagne et ses milliers d’espèces de plantes est un bel exemple de mixité, tandis que celui d’Èze, magnifiquement situé sur la Riviera, domine la Méditerranée.

Le musée Yves Saint-Laurent à Marrakech est conforme aux principes chers à la fondation du jardin Majorelle, la préservation de l’eau et le choix de plantes endémiques. Sur 180 mètres carrés, le jardin conçu par le paysagiste Madison Cox témoigne de la grande diversité des plantes cultivées au Maroc. Issues de pépinières locales, on découvre des lianes de Floride, des plantes luxuriantes à large feuillage tels que les Monstera, les Strelitzia et les Papyrus. Les philodendrons créent une atmosphère de jungle évoquant une peinture du Douanier Rousseau tandis que les figuiers de Barbarie (Opuntia), originaires du Mexique, et cactus accompagnent le parcours des visiteurs.

Le climat sec du désert

Au Mexique, dans les régions du sud des États-Unis, dans le centre de l’Australie ou en Europe du Sud, les plantes des jardins arides supportent les chaleurs intenses en stockant l’humidité dans les tissus de leurs feuillages filiformes ou leurs épines, ce qui limite la déperdition d’eau. Parmi ces plantes étonnantes, les succulentes, emblématiques des régions désertiques, sont souvent dédiées, par leur silhouette graphique, aux jardins contemporains, mais aussi les palmiers, faciles à cultiver, les cordylines et les graminées qui se mêlent aux paysages les plus créatifs.

Le Barbican Center est une serre amazonienne à Londres, véritable oasis de verdure et ouverte au grand public tous les jours. Les 1 500 espèces de plantes et d'arbres tropicaux d'Afrique du Sud et du Brésil, les succulentes et les orchidées se mêlent à la structure spectaculaire de verre et de fer typique de l'architecture industrielle, apportant la fraicheur bienvenue dans la capitale britannique.© Max Colson

L’humidité de la forêt tropicale

Dans les paysages naturels de Nouvelle-Zélande, d’Asie du Sud, du Brésil et les régions tropicales humides de l’Afrique, les plantes luxuriantes sont abondantes et les bananiers, les lianes et les orchidées poussent au milieu d’une jungle foisonnante. Certaines ont de larges feuilles comme le fatsia ou le gunnera qui ressemble à la rhubarbe, tandis que d’autres sont très touffues comme les bambous et les (très) hautes fougères arborescentes. Ces feuillages spectaculaires parfois géants côtoient des fleurs sophistiquées très colorées. Pour un bel effet jungle du jardin exotique que l’on crée chez soi, on privilégie ce contraste saisissant entre l’abondance de la verdure bien brillante et les couleurs vives des fleurs exotiques.

Lorsque Pierre Bergé acquiert la villa Léon l'Africain de style colonial français à Tanger, il fait appel au célèbre paysagiste Madison Cox pour l’aménagement paysager. Aujourd’hui, le jardin exotique foisonne de philodendrons géants, d’oiseaux de paradis et de yuccas. La conception de son dessin qui fait partie des plus beaux jardins est une partition ponctuée d’éléments inattendus savamment orchestrée, autour d’un cours d’eau, agrémenté d’une fontaine en rocaille, d’un kiosque et d’une volière, et de mobilier d’extérieur filiforme (1950).© Philipe Garcia

Comment aménager un jardin exotique ?

Si la plupart des végétaux du jardin exotique poussent sous des climats chauds et humides et ne supportent guère le gel, les températures douces leur sont favorables. Les bambous et certains palmiers sont résistants, jusqu’à -10 à -15°C comme certaines cactées également quand elles sont installées en terrain sec. Mais la majorité des plantes exotiques ne résiste pas à des températures inférieures à 0°C. Cependant, les petites terrasses en ville sont idéales pour ce type de jardin, en étant bien protégées du vent et du froid. Les cultures en pots sont aussi la solution pour d’avoir des plantes d'intérieur chez soi, bien abritées dans une véranda ou une serre pendant les périodes de froid.

L’humidité du sol par drainage de l’eau de pluie est la seconde contrainte pour les ambiances arides ; l’eau ne doit pas stagner pour ne pas pourrir les plantes ou les racines.  D’autre part, la régularité de l’arrosage est la règle primordiale pour l’entretien d’un jardin luxuriant, surtout en ville, où la réverbération des murs peut être importante et dans les régions du sud très ensoleillées.

La troisième maison de cette propriété à Bali se situe dans un environnement exceptionnel entourée d’un jardin tropical au cœur de la jungle. En balinais, Sebun Kedis (« nid d'oiseau ») désigne cette cabane en bois récupérée, transformée en loft  caché au milieu des plantes endémiques cultivées, telles que les palmiers, les fougères arborescentes et les bambous. La construction en bois associe l’architecture indonésienne traditionnelle à un mode de vie occidental voué à la détente et à la méditation.© Tomaso Riva

Quelles sont les plantes à privilégier ?

Pour créer un jardin exotique remarquable, beaucoup d’amateurs ou de paysagistes professionnels associent les deux types de plantes arides et tropicales, y compris les jardinières sur une terrasse ou un balcon. Ainsi, les bambous nains entourent le cousin du yucca dasylirion avec ses feuilles en boule, le feuillage du phormium ou la vipérine des Canaries ; les agaves côtoient les bananiers, palmiers (trachycarpus, l’érythea, washingtonia et butia) et cordylines, et les plantes arbustives sculptent les reliefs, apportent de l’ombre aux brugmansias à fleurs en forme de trompettes, aux broméliacées ou orchidacées. La plante star est la fougère arborescente, à condition de tenir compte de ses besoins en ombre et en humidité. La chaleur du soleil reste le meilleur atout pour planter un jardin sec au sol ou en pots avec des palmiers et des agaves et autres plantes succulentes (cactées, agaves, yuccas, phormiums).

Sources


Article information

Author: Randy Wilson

Last Updated: 1702412882

Views: 721

Rating: 3.6 / 5 (34 voted)

Reviews: 98% of readers found this page helpful

Author information

Name: Randy Wilson

Birthday: 2019-11-14

Address: 490 Gregory Haven, Port Monique, MA 90904

Phone: +4688597064656924

Job: Tour Guide

Hobby: Bowling, Telescope Building, Wine Tasting, Meditation, Survival Skills, Chess, Woodworking

Introduction: My name is Randy Wilson, I am a resolved, dazzling, clever, striking, candid, Colorful, Precious person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.